egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-EGYPTE_077

Louxor, la ville aux cent portes est un véritable musée en plein air. Où que vous soyez, vous êtes à deux pas d’un temple ou d’un monument. Bien que recelant des milliers de trésors archéologiques, la ville est aujourd’hui bien ancrée dans son époque et offre aux visiteurs un visage cosmopolite et animé.

Enveloppée dans son manteau de lumière, Louxor est de ces villes, de haute Égypte, qui laissent un souvenir inoubliable. En sortant de l’aéroport, situé à quelques kilomètres du centre ville, chaque voyageur se sent envahir par cette atmosphère chaude et caressante. Seule une petite brise peut alléger cette sensation de chaleur. Car quelle que soit la période où on la visite, le temps est toujours clément à Louxor. Pas une once de pluie et le soleil toujours à son zénith. C’est pourquoi bon nombre d’amoureux de l’Égypte choisissent délibérément d’y séjourner en hiver. Louxor, métropole moderne, autrefois Thèbes, la ville aux cent portes selon Homère, capitale de l’ancienne Égypte unifiée, se divise en deux sections bien distinctes. Thèbes Est, la cité sur la rive Est du Nil et Thèbes Ouest, la nécropole à l’Ouest du Nil. Louxor est impressionnante par le nombre de sites archéologiques qu’elle possède, les plus nombreux de l’époque pharaonique.

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-béliers2

L’IMPOSANT COMPLEXE RELIGIEUX DE KARNAK

En arrivant de l’aéroport le plus grand complexe archéologique de la ville s’offre au regard des plus aguerris. Karnak apparaît caché derrière des arbres. Après l’avoir contourné, devant le parvis – qui autrefois était le bassin des barques – on sait désormais ce que grandeur et faste pharaonique signifient. L’avenue des sphinx, à tête de bélier, est là pour accueillir chaque visiteur comme un prince. De chaque côté, ces animaux mythologiques se dressent, en rang, avec splendeur et magnificence. Une fois passée cette avenue, on pénètre par le premier pylône dans la grande cour. Le plus étendu de tous les temples égyptiens. Immédiatement à gauche, le temple de Séthi II, à droite le temple d’Amon de Ramsès III. Plus loin le second pylône. En continuant tout droit on entre dans ce lieu magique qui a lui seul vaut toutes les visites à Louxor. La grande salle hypostyle avec ses cent trente-quatre colonnes de grès plonge chaque visiteur dans une rêverie et une sérénité ancestrales. En s’asseyant sur le rebord d’une de ces colonnes, le temps s’arrête. On s’imagine à l’époque pharaonique, puis les images du film de « Mort sur le Nil » d’Agatha Christie nous reviennent en mémoire. On pourrait rester des heures à cet endroit étonnant et féerique, tant le silence et la quiétude permettent de se ressourcer loin des klaxons de la circulation et du brouhaha de la ville. S’ensuivent un dédale de petits temples dédiés ici et là à quelques dieux du panthéon égyptien, de pylônes plus ou moins bien conservés, d’obélisques plus ou moins hautes, jusqu’au Lac Sacré où se déroule une partie des sons et lumière du temple.
Pour faire une visite complète de ce lieu extraordinaire il faut au moins trois heures. Pour voir tous les bas-reliefs ou les statues sans oublier de prendre le temps de ressentir l’atmosphère légendaire. Un scarabée géant en granit rose est posé à l’angle Nord-Ouest de ce lac. Si vous passez devant cette sculpture, faites-en le tour. Une fois et cela vous portera chance, trois fois si vous voulez vous marier et sept fois pour un premier enfant. Car l’Égypte est ainsi ! Pour la vivre et la comprendre, il faut croire à l’incroyable et à sa magie.

egypte-louxor-louqsor-portrait-copyright-maeva-destombes

EN CENTRE VILLE, DES RUELLES ANIMÉES ET COLORÉES

En sortant du temple, on peut rejoindre le centre-ville par la corniche et passer ainsi devant le musée des Antiquités égyptiennes, ou s’enfoncer dans le labyrinthe des rues et profiter de l’art de vivre des Égyptiens. Même s’ils travaillent dur tout au long de l’année – les Égyptiens sont très pauvres – ils n’en sont pas moins accueillants et très généreux. Certains, afin d’arrondir leur maigre salaire, n’hésitent pas à jouer les « guides » dans les temples en échange d’un petit bakchich (pourboire en arabe). Les mauvaises langues diront qu’ils tirent profit, et même abusent, de la manne touristique, mais il faut savoir que le salaire d’un égyptien se situe entre 200 et 500 livres égyptiennes par mois, soit de 26 à 65 euros. D’autres invitent parfois les étrangers à partager leur repas. S’asseoir par terre autour d’une nappe sur laquelle sont posés des mets délicieux est un moment inoubliable. En Égypte, tout le monde pioche dans le même plat. Inutile donc de grimacer car c’est véritablement un honneur que l’on vous fait et une chance inespérée de partager l’intimité de ce peuple. Les recettes les plus populaires, le Falafel (croquettes de fèves), le Michoteta (salade de fromage) ou le Foul Médammès (fèves sèches bouillies, servies chaudes avec huile et du citron) sont un dépaysement culinaire et la preuve que l’on peut faire des miracles avec peu. Chacun à sa cuillère pour les plats liquides comme la Chôrba (soupe). Tout au long de la journée les Égyptiens boivent du Karkadé (décoction chaude ou froide de pétales d’hibiscus) ou du Sahlad (mélange de lait chaud, de noix de coco râpé, de noix, de cannelle, de sésame et d’épices) pour arroser les pâtisseries égyptiennes toujours très sucrées. Dattes, amandes, pistaches, miel, noix de coco, semoule…entrent dans la composition de ces douceurs impossibles à éviter lors d’un séjour en Égypte.

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-EGYPTE_031

DES COUTUMES À NE PAS NÉGLIGER

Avant de rejoindre le temple de Louxor, le souk est une étape importante. Djellabas (ou Gallabeyya en égyptien), papyrus peints, menuiseries incrustées de nacres ou bijoux en or ou en argent résultent d’une réelle dextérité artisanale et sont à rapporter absolument dans ses bagages. Par contre marchander fait partie des coutumes égyptiennes, alors on s’assied confortablement en buvant un thé généreusement offert par le vendeur et l’on fait baisser le prix ! Cela devient un jeu auquel on prend vite goût. En sortant du souk, une petite visite au musée de la momification, situé sur la corniche, permet d’avoir une idée précise des nombreuses étapes servant à embaumer les morts. Tout y est ! Des instruments chirurgicaux servant à éviscérer les défunts aux matériaux utilisés pour remplir la dépouille. En sortant de ce petit musée, à droite, sur la corniche, le temple de Louxor ! Il est bien moins impressionnant que celui de Karnak, mais nécessite tout de même une petite visite. Son allée de sphinx à têtes humaines, autrefois longue de trois kilomètres, permettait la circulation du temple de Louxor à celui de Karnak. Aujourd’hui bon nombre de sphinx ont disparu, mais cet axe royal est toujours perceptible.
Située devant les deux énormes statues de Ramsès II, l’obélisque en granit rose, dont la jumelle est dressée sur la place de la concorde à Paris, est la deuxième attraction de ce temple. Elles furent offertes à la France en 1830 par Mohammed Ali, mais une seule fût transportée à Paris. Celle de Louxor est resplendissante. Et pour cause ! elle a échappé à la pollution des voitures. En sortant du temple, à droite, à une centaine de mètres sur la corniche, le débarcadère du « Ferry Boat ». Ce bateau est pris par tous les Égyptiens de la ville pour effectuer la traversée jusqu’à la rive Ouest de Louxor. Plus pittoresque et moins cher que celui emprunté par les touristes. En quelques minutes, le Ferry atteint l’autre rive.
La foule se disperse et se masse dans les taxis Baladi, transports en commun locaux. Certains prendront au « Check Point » la route parallèle au Nil, d’autres se dirigeront vers Thèbes Ouest. Lorsque l’on prend cette route perpendiculaire au Nil, parfois, la nuit, une armée d’ombres surgit. Des centaines de femmes entièrement voilées de noir sont assises par terre. En silence, elles pleurent un décès. Cette image insolite est saisissante et rare. Plus loin deux géants de quartzite, les colosses de Memnon, semblent garder l’ensemble de la nécropole.

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-vue-ramesseum

THÈBES OUEST, DE L’AUTRE CÔTÉ DE LA RIVE

Le site de Thèbes Ouest ne se visite pas en une journée. En effet, les temples, les tombes et autres sont si nombreux qu’il faudra parfois faire des choix les plus cornéliens. Dans la vallée des rois et celle des reines, la lumière du matin a ce côté si magique des plus beaux levers de soleil. Un tableau aux nuances orangées et bleutées qui tranchent avec la lumière vive des autres heures de la journée. Ces deux vallées comportent de nombreuses sépultures pharaoniques. Néfertari, désormais fermée au public, Hatchepsout, Thoutmosis, Toutankhamon, Ramsès, Séthi… autant de noms qui nous semblent si familiers et si chargé d’histoire. D’autres tombeaux, plus de cinq cents sépultures au total, tout aussi intéressants et moins embouteillés, sont disséminés dans le village de Gourna entre Deir El-Médina et Deir El-Bahari (temple d’Hatchepsout). Ce sont ceux des nobles et des hauts dignitaires. Les plus beaux ? Ceux de Ramose – le vizir d’Akhenaton – de Nakht et de Rekmire qui n’ont rien à envier aux tombeaux de la Vallée des rois. Les parois de toutes ces tombes « oubliées » par les touristes et les voyagistes ont gardé leurs couleurs et leur fraîcheur d’antan, ce qui est loin d’être le cas avec les tombes des rois et des reines. Thèbes Ouest possède de nombreux temples méritant le détour. Par exemple Médinet-Habou est un complexe réunissant un ensemble de constructions d’époques diverses. Le Ramesseum, quant à lui, offre une vision romantique de Thèbes, avec sa statue colossale gisante à terre, et permet une compréhension éclairée de l’époque ramesside. Après une longue journée à visiter les sites, quel plaisir de naviguer au fil du Nil en felouque tout en regardant le coucher du soleil ! Et pourquoi pas un aller-retour vers l’Île Banane, un îlot planté de palmiers, située à 5 km au sud de Louxor ? Ou se promener en ville dans une calèche, le moyen de transport le plus écologique et économique de la cité. Retrouver ses amis égyptiens autour d’un thé tout en fumant le narguilé. Se perdre dans le dédale des ruelles animées. L’important à Louxor est de se laisser vivre à l’égyptienne : lentement, paisiblement mais intensément.

egypte-louxor-louqsor-hatchepsout-copyright-maeva-destombes

PETIT LEXIQUE ÉGYPTIEN

Ankh : la croix ansée est également le signe hiéroglyphique qui désigne la « vie ». Les divinités sont souvent représentées avec le signe de la vie à la main, ou bien encore celui-ci était placé comme amulette dans la tombe afin d’assurer à son possesseur une vie éternelle.
Cartouche : nom du pharaon inscrit à l’intérieur d’un espace ovale, à partir de la IV ème dynastie.
Colosse : statue plus grande que nature (pharaons ou dieux) souvent à l’extérieur du temple.
Dromos : chemin des dieux, allée de sphinx conduisant au temple.
Nécropole : zone de sépultures.
Obélisque : bloc monolithique souvent en granit rose, dressé et surmonté d’un pyramidion pouvant être orné. Les obélisques étaient des symboles solaires, qui s’élevaient par paires à l’extérieur des temples.
Pylône : portail monumental à double massif symétrique marquant l’entrée d’un temple. Les parois étaient inclinées et les coins complétés par des tores. Ils étaient généralement construits en dernier.
Pyramide : monument à base quadrangulaire et à quatre faces triangulaires qui servait de tombeau aux pharaons et aux nobles.
Scarabée : symbole de celui qui vient à l’existence en prenant une forme donnée. La vallée des rois le présente comme charriant une sphère rougeoyante.
Sphinx : animal formé d’un corps de lion et d’une tête d’homme (identifiée au monarque). Il symbolise la force du roi devant ses ennemis.
Tore : bande à section semi-circulaire constituant le coin d’un mur en pierre ou la bordure d’une stèle.

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-entrée-deir-el-bahari

CARNET PRATIQUE

Se renseigner Office de Tourisme de l’Égypte à Paris. 90, av des Champs-Élysées, 75008 Paris. Tél. : 01 45 62 94 42. Office de Tourisme de l’Égypte à Louxor. Tourist Center, au sud du temple de Louxor, à côté du New Winter Palace. Tél. : 095 2 37 32 94.
Y aller Air France, 119 av des Champs-Élysées, 75008 Paris. www.airfrance.fr ou tél. : 0820 82 08 20. Cette compagnie ne dessert que le Caire. Il faut ensuite prendre des compagnies internes telles que Air Louxor, Air Memphis, etc. Égyptair, en vols direct, 1 rue Auber 75009 PARIS. Tél. : 01 44 94 85 00. Pour plus de renseignements, allez sur le site des Aéroports de Paris. www.adp.fr.
Décalage horaire + 1 heure quelle que soit la saison.
Climat Entre 23 degrés en hiver et 41 degrés en été. Par contre en hiver il peut faire très froid le soir (5 degrés). Pensez donc à prendre un gros pull et des gants.
Les voyagistes Nouvelles Frontières propose des séjours à la carte ou des vols secs. Le plus économique reste les offres que l’on peut trouver sur Internet. Pour un prix dérisoire, vous avez le billet d’avion aller-retour, les transferts aéroports-hôtels et êtes logés en demi-pension la plupart du temps en 4 ou 5 étoiles. Opodo, Degriftour, Lastminute, Govoyages ont des offres très intéressantes.

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-felouques-sous-coucher
Les sites archéologiques Pour visiter toutes les merveilles de Louxor il vous en coûtera entre 20 et 50 livres égyptiennes (2,6 euros et 6,5 euros). Les photographies sont désormais interdites dans les tombes et tombeaux par contre vous pouvez prendre des photos dans les musées. Le billet d’entrée de la vallée des rois vous permettra de visiter uniquement 3 tombes. Tous les billets d’entrée de la rive Ouest s’achètent au « ticket office » à côté du département des Antiquités, en face de l’hôtel Nour-El-Gourna, non loin des deux colosses de Memnon.
Shopping Pour acheter toutes sortes de bijoux en or ou en argent. Aida Bazaar, Market Street près de l’Hôtel Kan El Khalily. Tél. 095 2 37 87 67. Mark Jewellery, Market Street. Tél. 095 2 38 18 54. Pour se garnir en épices ou en parfums. Maher El Attar Shop, El Sook Street. Tél. 095 2 37 26 18. Pour acheter une djellaba ou une chemise en coton égyptien faite sur mesure. Chez Azab, Old Market Street. Tél. 095 2 36 86 98. Pour des bijoux et toutes sortes de souvenirs de qualité. Luxe Bazar, Old Market Street. Tél. : 095 2 37 05 07. Pour acheter de beaux livres ou des photographies anciennes. Gaddis and Co, Winter Palace and Tourists Bazar. Tél. 095 2 37 21 42. Pour acheter de l’artisanat égyptien, et ainsi soutenir les artisans les plus pauvres du pays. Fair Trade Center situé au début de Kanark Street, après l’hôtel Horus. Tél. : 095 2 38 70 15 ou 010 15 23 823. www.egyptfairtrade.org. Pour prendre un verre ou manger un morceau, il existe toute sorte d’échoppe dans les rues de Louxor. On peut y prendre un falafel sous forme de sandwich ou un kebab. Pour un petit repas à l’européenne allez à L’Oasis Café derrière l’hôtel Mercure. www.oasiscafeluxor.com. Pour fumer une excellente chicha, 1000 days and days, Television Street, en face du Golden Palace. Tél. 01 06 61 52 50. Hassan vous y accueillera très bien. Pour faire le tour de Louxor en ballon et garder un souvenir inoubliable de cette ville merveilleuse. Shy Cruise of Egypt. 110 Khaled Ebn El Walid Street – Sheraton Road. Tel. : 095 2 36 04 07/8/9. Et dans les hôtels Sonesta St George et Pyramisa Isis.

Copyright : Maeva Destombes

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-marché5

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-EGYPTE_089

egypte-louxor-louqsor-hatchepsout-toutankhamon-copyright-maeva-destombes

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-2016-10-15-0005

egypte-louxor-louqsor-sept-portes-copyright-maeva-destombes

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-EGYPTE_011

egypte-louxor-louqsor-statue-sekmet-croix-ankh-copyright-maeva-destombes

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-EGYPTE_092

egypte-louxor-louqsor-portrait-ablaa-copyright-maeva-destombes

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-EGYPTE_077

egypte-louxor-louqsor-hieroglyphes-copyright-maeva-destombes

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-louxor3

egypte-louxor-louqsor-karnak-copyright-maeva-destombes

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-EGYPTE_033

egypte-louxor-louqsor-centre-ville-copyright-maeva-destombes

egypte-louxor-louqsor-copyright-maeva-destombes-colosses-de-memnon