Web Analytics

Surplombant la Baie du Prieuré à Dinard, l’Hôtel Castelbrac, construit à flanc de falaise, marie avec élégance vieilles pierres et standing d’un cinq étoiles. La décoration douce et féminine signée Sandra Banhamou et Léonie Alma Mason fleure bon l’Art Déco et ses motifs stylisés.

UNE ARCHITECTURE CHAOTIQUE ET ALAMBIQUÉE

Majestueux, tel un cinq-mâts sur la mer d’huile turquoise qui borde cette partie de la côte d’Emeraude, l’Hôtel-Spa***** Castelbrac se dresse de toute sa splendeur sur une avancée rocheuse face aux remparts de Saint-Malo. Planté dans ce cadre idyllique, l’établissement réinvente les codes du luxe et balaie au passage une vue exceptionnelle sur 180 degrés. Restauré après de nombreuses années à l’abandon et ouvert en juin 2015, il est placé là où se tenait autrefois la villa Bric à Brac anciennement villa Sainte-Catherine. Cette maison insolite, construite en 1860 par une famille anglaise tombée en extase devant Dinard et son panorama à couper le souffle, fut tour à tour Muséum national d’histoire naturelle, station marine de recherche, laboratoire, aquarium. L’architecture chaotique et alambiquée, constituée d’un dédale de couloirs, d’escaliers enchevêtrés, d’un méli-mélo de terrasses, surprit tant le colonel Hamilton (un ancien propriétaire) la première fois qu’il la découvrit, qu’il se serait exclamé « What a Bric à Brac ! ». Le nom est resté.

UNE DÉCORATION AUX ACCENTS D’ART DÉCO

Racheté par Yann Bucaille pour le groupe Emeraude, la rénovation a été colossale par sa complexité. L’objectif étant de garder l’authenticité des lieux tout en répondant aux critères très pointus d’un hôtel de ce standing. Le bâtiment ovale à hublots de l’ancien aquarium municipal est désormais un bar à l’esprit Années Folles avec colonnades et mosaïques façon écailles aux teintes aquatiques. La structure des trois autres bâtiments a été respectée. Les 25 chambres offrent une décoration aux lignes très géométriques et aux motifs stylisés. L’usage de la couleur noire souligne le parti pris narratif de l’Art Déco. D’anciens éléments ont été conservés : plafonds en bois, escaliers et cheminée. D’autres refaits à l’identique auquel se sont additionné des objets décoratifs des années 1950.

UN ESPRIT BRITSH ET INTEMPOREL

Dans le hall d’accueil, les boiseries peintes en vert bouteille, les tissus écossais et les fauteuils pied-de-poule donnent volontairement à l’atmosphère un esprit très british et hitchcockien. Bel hommage à tous les écossais qui vécurent dans cette maison ! L’ensemble qui a su s’accommoder d’une architecture singulière ne tombe pourtant jamais dans la nostalgie ou l’ostentatoire. L’effet très raffiné, chic et intemporel ferait pâlir de jalousie Gatsby le Magnifique. L’hôtel possède également un restaurant le « Pourquoi pas » du nom du bateau du commandant Charcot, propriétaire qui installa la station marine, avec à sa tête un jeune chef Julien Hennote. L’ancienne capitainerie héberge une salle de fitness et un Spa Suite by Thémaé avec soins du corps et du visage à la carte. Enfin à l’extérieur une piscine domine la baie et une chapelle œcuménique entièrement restaurée elle aussi est ouverte à tous…

Castelbrac, 17 avenue George V, 35800 Dinard. Tél. : +33 (0)2 99 80 30 00. www.castelbarc.com. Tarif : Chambre double à partir de 355€ avec petit déjeuner. Pour la Saint Valentin, l’expérience « Luxe et Gourmandise » comprend une nuit en chambre Prestige Luxe, deux petits-déjeuners Buffet, un dîner « à la carte » (entrée, plat, dessert au choix), un accord Mets & Vins avec deux verres par personne et Un Ecrin de chocolat. Tarifs : à partir de 570 €  sous réserve de disponibilité et selon le type de chambre. Offre valable les 14-15-16 et 17 février 2019. Pour un séjour en Bretagne, plus d’infos sur www.sensation-bretagne.com.

Copyright : Castelbrac