Web Analytics

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3601

Nouveau haut lieu de la gastronomie d’Asie du Sud-Est, Bambou Paris met tous nos sens en éveil. La déco signée Clémence et Clément Goutal et la carte élaborée par Antonin Bonnet sont propices à un voyage dépaysant.

Situé dans le quartier historique des vendeurs de tissus et grossistes, Bambou, dont les maîtres sont Thomas Delafon et Jean-Pierre Lopes, donne une seconde jeunesse à un lieu dont la splendeur se révèle comme un coup de fouet en plein visage. Plus de 500 m2 d’un ancien atelier de tissus fait voyager sans décalage horaire dans une Asie des années 30, un Shanghai nocturne où se succédaient restaurants, clubs chics, tripots et autres lieux de perdition. De longues nuits aux volutes opiacées qui ont nourris l’imaginaire de l’Occident. L’entrée est spectaculaire avec son mur où se superposent des cages à oiseaux chinées en Chine. Lui faisant face, un bar à cocktail sous forme de comptoir accolé au mur, qui réinvente la proximité entre le barman et les clients. Dans cette première salle, mobiliers chics faits sur mesure et vieux objets chinés cohabitent pour donner le ton d’une ambiance post-coloniale, « asiatique mais pas trop » soulignent les deux décorateurs, Clémence et Clément Goutal.

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3553

UNE DÉCORATION RECHERCHÉE ÉVOQUANT L’EXTRÊME-ORIENT

Partout, les matières nobles comme le velours, le bois massif, les carreaux de ciment, assez hétéroclites donnent une impression d’unité absolue et de confort chaleureux. La deuxième salle, très sobre et tout en longueur, est tapissée de lambris bruts. Posées contre le mur, de vieilles photos nous racontent des histoires d’antan sans jamais révéler leurs secrets. Au bout, la cuisine ouverte où l’on peut voir chaque employé s’activer comme dans une fourmilière. À droite, des persiennes cachent un petit salon où tous les codes des colonies sont réunis. Plafond de bambou tressé, ventilateur, étagère croulant sous une multitude d’objets déco font ressembler cette pièce à un véritable cabinet de curiosités tendance boutique d’apothicaire.
Le restaurant totalise environ 150 places réparties dans les différentes salles et sur la sublime terrasse. Au sous-sol, une salle de billard et un fumoir, façon « Tintin et Le Lotus Bleu, finalisent cette évocation d’Extrême-Orient avec des méridiennes confortables. La terrasse, d’une taille impressionnante, chauffée en hiver, est abritée des regards de la rue et aménagée avec des bambous et plantes tropicales.

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3586

UNE CUISINE RAFFINÉE, DÉLICATEMENT PARFUMÉE ET SAVOUREUSE

Côté cuisine, le palais n’est pas en reste. Après le plaisir des yeux vient celui des papilles. Pour faire honneur à la mixité et la pluralité des objets décoratifs des différentes salles, plus que de recettes thaïes se déguste ici une cuisine d’Asie du Sud-Est mêlant ingrédients et parfums de Thaïlande, Vietnam, Laos… Un ballet de saveurs orchestré par le chef Antonin Bonnet et son second, Benoît Rolland. Marié à une Coréenne et ayant séjourné en Thaïlande, la cuisine asiatique n’a (presque) plus de secret pour Antonin. Mais plutôt que de nous l’offrir telle quelle, dans son jus, il y apporte sa touche personnelle sans pour autant la dénaturer. Antonin Bonnet aime travailler les produits du terroir. « J’aime l’idée de privilégier les produits français, question de bon sens éco-responsable » argumente-t-il. C’est donc surtout avec les épices et les assaisonnements, que se forgent les effluves envoûtants de ses plats.
Sur la carte, les amateurs de cette cuisine retrouveront les grands classiques asiatiques un brin revisités : Pad Thaï de crevettes, Tom Yam Kung, Tom Kha Gai, Satay de bœuf… Pomelos, champignons de Paris ou raisins apportent à ces recettes une French’Touch étonnante. Signature que l’on retrouve dans les desserts : éclair à la noix de coco et fleur de sel ; baba au rhum et citron vert ; tarte au chocolat, caramel et crème de coco ; crème caramel à la feuille de pandanus… La carte des vins ne compte pas moins de 43 références et 7 champagnes.

Bambou Paris, 23 Rue des Jeuneurs, 75002 Paris. Téléphone : 01 40 28 98 30. www.bambouparis.fr.

Copyright des photos : Bambou et Maeva Destombes

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3552

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3551

restaurant-bambou-paris-thailande-SALLE-PRINCIPALE-1
Copyright : Bambou  restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3598restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3583 restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3577

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3556

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3560 restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3558

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3562restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3544 restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3540

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombes_MG_3549

restaurant-bambou-paris-thailande-copyright-maevadestombesIMG_8990