Destination touristique très prisée en Asie, la Thaïlande est d’une variété exceptionnelle. Connue pour sa gastronomie complexe et raffinée, elle alterne aussi paysages luxuriants parsemés de rizières, villes fourmillantes et animées, traditions ancestrales et héritage culturel. Ses plages de sable blanc peaufinent ce tableau idyllique.

UN PAYS AUX MULTIPLES RELIEFS

Au nord, sa nature encore sauvage, ses rizières à perte de vue, sa capitale fourmillante et si attachante font de la Thaïlande une destination très visitée tout au long de l’année. 2017 est l’année record avec 35 millions de touristes l’ayant visité, soit une augmentation de 9% par rapport à l’année précédente, notamment due à l’arrivée massive des touristes chinois. Alors qu’ils n’étaient que 1,5 millions en 2011, 10 millions ont visité de royaume en 2017. De sa facette « plages et cocotiers », Pattaya, à 150 km au Sud de Bangkok, permet d’alterner séances de bronzage et vie nocturne. Plus bas, l’Isthme de Kra offre au pays du sourire une kyrielle de destinations toutes aussi appréciées les unes que les autres. Le sud de la Thaïlande étonne avec son relief karstique atypique mais caractéristique de la région. Cette dernière est saupoudrée de pitons rocheux, d’impressionnantes falaises de calcaire qui offrent une vision surréaliste aux visiteurs la découvrant pour la première fois.

Les bâtiments du centre ville de Phuket aux accents sino-portugais. Copyright Thisislove / Shutterstock

PHUKET, LA PERLE AU CHARME SURANNÉ

À l’Ouest, Phuket, surnommée la perle du Sud, est certainement la zone touristique la plus connue de cette étroite bande de terre. Désignant à la fois une province, une île (la plus grande du pays) et une ville, elle attire de très nombreux touristes. Quelque peu éloignée du tourisme « Haut de gamme » que cible le pays, Phuket a l’avantage d’offrir un accès à d’autres îles plus petites et beaucoup moins fréquentées, plus rurales comme Ko Yao Noi ou Ko Yao Yai mais aussi à de nombreuses plages de sables blanches se succédant dans la partie Ouest (Freedom Beach, Kata Beach, Patong Beach, Nai Thon Beach, Surin Beach, Paradise Beach, Mai Khao Beach, Banana Beach…). Phuket Town, quant à elle, à l’Est de l’île, possède une architecture sino-portugaise constituée de bâtiments souvent très colorés (pour ceux qui ont été restaurés) témoignant du passé colonial et commerçant de la ville. À découvrir le temps d’une balade ! Dans le golfe de Thaïlande, Ko Samui, deuxième plus grande île du pays, aligne le long de ses plages, hôtels luxueux et bars branchés.

La sculpture géante du crabe près du fleuve qui traverse Krabi. En arrière plan, Khao Khanap Nam, deux falaises de calcaires surplombent la rivière.  Copyright Iryna Rasko / Shutterstock

KRABI, L’ÂME TRANQUILLE DU SUD

Dans la baie de Phang Nga, face à Phuket, la province de Krabi est moins connue que le reste du pays. Plus calme et familiale, elle offre un bon point de départ pour les curiosités touristiques de la région, des excursions plage ou nature. Krabi est la ville principale de cette région. L’aéroport international se situe à 15km environ du centre ville. C’est pourquoi Krabi est bien souvent la belle oubliée. Les avions y atterrissent puis les touristes s’éparpillent comme une nuée de poudre pour rejoindre leurs hôtels principalement au bord de la mer. Pourtant ses marchés découverts, notamment de nuit, n’on rien à envier à ceux des grandes villes comme Bangkok ou Phuket. L’ambiance y est aussi animée et colorée. En journée, l’attraction principale est sans nul doute les sculptures disséminées au quatre coins de la ville. La principale est un crabe géant, emblème de la ville, devant laquelle se font photographier tous touristes circulant dans les parages. Mais il y a aussi une langouste, une tortue, une raie Manta, une étoile de mer, un aigle, des singes, des éléphants… toutes d’un format hors norme.

Le temple de Wat Tham Suea. Copyright Decha Kiatlatchanon / Shutterstock

AU CŒUR D’UNE FORÊT TROPICALE PRIMAIRE

Krabi permet aussi de se rendre au temple de Wat Tham Suea plus connu sous le nom de Tiger Cave Temple. Les plus courageux monteront les 1237 marches (officiellement, car ceux qui ont tenté l’aventure en comptent 1260) pour accéder à la pagode dorée et au bouddha géant implantés au pinacle de la colline. S’il faut une bonne heure voire plus pour accéder au sommet, le point de vue panoramique sur la plaine et les montages à des kilomètres à la ronde vaut à lui tout seul l’effort sportif de la montée. Emerald Pool (Sra Morakot) ou la piscine émeraude, Crystal Pool, Blue Pool (Sra Kaew) et les Hot Spring Waterfall (sources d’eaux chaudes) sont des incontournables lors d’un trekking alliant balade à dos d’éléphant et Tiger Cave Temple.

La plage de Nopparathara à quelques centaines de mètres de Ao Nang.

AO NANG ET NOPPARATHARA, POINTS NÉVRALGIQUES DES EXCURSIONS

Ao Nang est une ville côtière typique avec sa succession de petits hôtels, de pensions de famille, de grandes chaînes hôtelières, de boutiques, de restaurants le long du littoral. Les touristes se concentrent sur le front de mer de Ao Nang, avec pour conséquence une hausse des prix par rapport à Nopparathara, situé moins d’1 km plus loin. Les prix y sont plus bas et sa plage est beaucoup plus calme quoique parfois un peu vaseuse à marée basse. Cette dernière est bordée d’arbres sous lesquels les thaïlandais se rendent le week-end pour des déjeuners familiaux. Ao Nang et Nopparathara sont les points névralgiques d’où partent tous les speed boats ou long tail boats à destination des îles de la mer d’Andaman, notamment Phi Phi Islands. La plage de Railay, accessible en long tail et relativement peu fréquentée, est un véritable petit paradis sur terre, notamment pour les amateurs d’escalade puisqu’elle est encerclée d’immenses rochers.

Phi Phi Islands attirent de nombreux touristes en période haute depuis la notoriété du film La Plage avec Leonardo DiCaprio.

PHI PHI ISLANDS, PLAGES PARADISIAQUES DE SABLE IMMACULÉ

Cet archipel de six îles a été rendu célèbre grâce au film « La plage » avec Leonardo Di Caprio. C’est en effet à Maya Bay sur Koh Phi Phi Ley, que l’équipe de tournage a posé son matériel pour y tourner cette intrigue où le paradis tourne rapidement à l’enfer. Victime de son succès, Maya Bay prise d’assaut vraisemblablement par plus de 5000 visiteurs par jour, interdirait l’accès aux bateaux pour 4 mois à compter de juin 2018 (une annonce faite il y a quelques semaines par une agence de presse). Le temps que les coraux se régénèrent un peu. Cependant, la plage resterait accessible par l’autre coté de l’île où serait débarqués les touristes. D’autres îles comme Mosquito Island ou Bamboo Island séduisent avec leurs immenses plages immaculées. Entre Ao Nang et Phi Phi Islands, un autre ensemble d’îles dont Poda et Tup Island offrent de jolies eaux turquoise et cristallines.

Des plaques de béton émergeant des flots ? Non, une rareté géologique à regarder de plus près…

FOSSIL SHELL BEACH, UNE CURIOSITÉ GÉOLOGIQUE RARE

A 20km de centre ville de Krabi Town et à peu près égale distance de Ao Nang, la plage de coquillages fossilisés ou Susan Hoi est un miracle géologique qui n’existerait qu’en trois lieux dans le monde (USA, Japon et Thaïlande). Formée il y a 30 à 40 millions d’années, ce qui n’était au départ qu’un vaste marécage peuplé de nombreuses plantes et espèces marines dont les limnés s’est transformé au fil du temps en strates fragmentées constituées de gastéropodes fossilisés et ressemblant à s’y méprendre à d’immenses dalles d’asphalte fracturées. Certains touristiques les prennent même pour des dalles de béton sans comprendre l’intérêt géologique se cachant sous ce phénomène ! Pour les voir en totalité, il faut guetter les horaires des marées basses puisque à marée haute, elles sont submergées par l’eau. Il faut également se dédouaner d’un droit d’entrée de 200 baths pour les adultes et 100 baths pour les enfants, puisque cette plage fait partie d’un parc naturel protégé (Hat Noppharat Thara-Mu Koh Phi Phi National Park).

L’îlot Ko Tapu dans la baie Phang Nga a été rendu célèbre grâce au James Bond n°9, L’homme au pistolet d’or.

PHANG NGA BAY, UN DÉCOR DE CINÉMA

Khao Phing Kan ou Ko Khao Phing Kan est un ensemble d’îles au nord de la baie Phang Nga faisant partie de Ao Phang-Nga National Park. Cette région, qui n’appartient pas à Krabi, y est pourtant liée par son attraction principale. Si l’îlot Ko Tapu n’évoque rien à première vue, il est cependant plus connu sous le nom de James Bond Island. Dans cette baie fabuleuse a été tourné le 9e opus de la série James Bond « L’Homme au pistolet d’or ». Dans le film, l’hydravion de James Bond survole la magnifique baie et se pose sur l’eau. Dans la scène mythique du duel entre James Bond et Scaramanga, le piton rocheux mesurant 20 mètres de hauteur émerge des flots en arrière-plan. Dans la même baie, le village de pêcheurs sur pilotis Koh Panyee est à visiter en dehors des circuits touristiques. La réservation d’un longtail individuel se fait en agence à la gare routière de Phang Nga. La vue la plus impressionnante de ce petit village entièrement construit sur l’eau (et même de la baie entière) reste cependant en hauteur. Comptez entre 250€ et 300€ environ par personne pour une demi-heure d’hélicoptère. Souvenirs fabuleux garantis !

Copyright des photos : Maeva Destombes sauf mention contraire. Toute reproduction est interdite sans l’autorisation des auteurs ou de leurs ayants droit.

Article non sponsorisé. Voyage réalisé à titre personnel.

Emerald Pool ou la piscine émeraude. Copyright Karntiphat Changrua / Shutterstock