Web Analytics

En région centre du Portugal, le district d’Aveiro possède de nombreux atouts qui attirent chaque année plus de touristes. Cette impressionnante zone lagunaire se partage entre la production de sel, l’élevage des huîtres et la culture des algues, la fabrication de céramiques et les balades au fil de l’eau à travers un paysage éclectique. Maisons bigarrées et nature variée se partagent avec harmonie les bénéfices de la Ria.

LA RÉCOLTE DU SEL À AVEIRO, UNE HISTOIRE MILLÉNAIRE

De juin à septembre, armés de leurs drôles de râteaux sans dents (les lousses), les paludiers d’Aveiro, surnommée parfois la Venise Portugaise, raclent inlassablement le fond des salines de la Ria afin de récupérer l’or blanc de cette vaste zone lagunaire. Déjà durant l’Antiquité – bien que la trace écrite la plus ancienne concernant l’exploitation ne remonte qu’à 959 – ils récoltaient, entièrement à la main, le sel, l’un des plus purs qui soit selon les locaux. Les conditions météorologiques pour cette activité sont optimales dans ce coin méconnu du Portugal. Vents forts et chauds une partie de l’année et étés ensoleillés le reste du temps permettent la cristallisation du précieux ingrédient et la lente évaporation de l’eau salée jusqu’à l’obtention d’une couche épaisse. Quand ils ne sont pas pieds nus dans les bassins à s’activer à leur dur labeur, les paludiers se dressent en équilibre sur leur Moliceiro, l’embarcation emblématique d’Aveiro, pour voguer d’îles en îles, où sont installées les salines, afin de récupérer la récolte avant séchage. Car bien avant d’être utilisés pour des croisières fluviales sur les trois canaux de la ville, ce bateau traditionnel à fond plat et richement décoré par chaque propriétaire sert avant tout au transport de charge et aux pêcheurs.

L’ouverture des huîtres chez Ostraveiro

LA RIA, UN ÉCOSYSTÈME IDÉAL POUR L’AQUACULTURE D’HUÎTRES

A quelques coups de rame, ce sont d’autres trésors qui sont tirés de l’eau. Chez Ostraveiro, les excellentes huîtres triploïdes de l’espèce stérile Gigas se cultivent et se dégustent à l’année. La Ria, riche en phytoplanton et en nutriments, permet au jeune mollusque d’atteindre rapidement un calibre idéal et d’être commercialisé au bout d’un an à peine au lieu de trois habituellement. Mais l’élevage d’huître n’est pas la seule activité de la Marinha Passagem, ancien port du 16e siècle autrefois utilisé par les caravelles portugaises sur lequel est installée la propriété de huit hectares d’Ostraveiro. Coques, palourdes et salicornes sont aussi produites sur le site. Dynamique et moderne, l’entreprise ouvre ses portes au public lors de visites guidées deux fois par jour.

ÍLHAVO, DE VILLAGE DE PÊCHEURS À STATION BALNÉAIRE

Un lien entre l’homme et la mer qui transparaît non loin de là. Si Ílhavo est plus connue pour Vista Alegre, sa fabrique de porcelaines et de céramiques créée en 1824, la petite ville portuaire, notamment la Costa Nova à quelques kilomètres du centre, possède un charme vraiment insolite avec ses maisons aux couleurs bigarrées, les Palheiros. Des rayures aux teintes primaires ou des céramiques émaillées et colorées recouvrent les façades et donnent à ces maisonnettes un cachet et un esthétisme visuel unique dans les alentours. Aujourd’hui résidences secondaires très prisées, ces bâtiments servaient autrefois à stocker le sel et le poisson. Les rayures étaient alors sobrement ocre rouge et noires. Au fil d’un temps, le village quasi désertique au début du 19e siècle s’est transformé en une station balnéaire fourmillante et très familiale. Les habitants des environs s’y précipitent toute la semaine pour se fournir en poissons frais et produits de la mer au marché. Quand ils ne sont pas réunis en famille pour célébrer dans les rues la vierge Notre-Dame de la Santé, la sainte patronne des pêcheurs. À cette occasion, le dernier dimanche de septembre, les très jeunes filles accomplissent leur communion, vêtues comme de véritables religieuses. Fête rythmée par les chants, les incantations et les trombones de l’orchestre du village.

Les moliceiros et les saleiros du Musée Maritime d’Ílhavo

UN MUSÉE DÉDIÉ À LA MER ET À SES TRÉSORS

À Ílhavo, la mer est là. Présente mais plus symboliquement cette fois-ci. Au centre ville, le Musée Maritime, créé en 1937, est dédié entre autres à la pêche à la morue. La première approche de ce musée est son architecture ultra moderne, qui a elle seule vaut le détours. Nominé en 2003 pour le prix Mies Van Der Rohe d’Architecture Moderne, il est considéré comme l’un des plus musées du monde. Le bâtiment est aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur. Les objets y sont superbement mis en valeur. Tout au long de ses différents niveaux, ce musée retrace les liens entre la population locale et la mer. Les collections couvrent la fin du 19e siècle et le 20e siècle et portent principalement sur les côtes portugaises, reflétant l’influence de la pêche sur les riverains. L’une des principales salles regroupe neufs embarcations typiques de la Ria. Les anciens moliceiros et saleiros sont dans un état de conservation extraordinaire. Une autre salle présente une exposition de coquillages, qui peut être complétée, par ceux qui le désirent, par la visite de l’intégralité de la collection dans les réserves du musée. Le parcours se termine par l’aquarium et le ballet des morues dans une eau qui n’excède pas les 12°C.

Se renseigner : Office du Tourisme du Portugal. 3 rue Noisiel, 75116 Paris. Tél. : 01 56 88 31 90.
Y aller : Aigle Azur, à partir de 41€ l’aller simple pour Porto. Renseignements au 0810 797 997 et sur www.aigle-azur.com.
Séjourner : Montebelo Vista Alegre Hotel*****, R. dos Alámos, 3830-292 Ílhavo, Portugal, montebelohotels.com.
Visiter : Musée Maritime d’Ílhavo, Avenida Dr. Rocha Madahil, 3830-193, Ílhavo. +351 234 329 608. montebelohotels.com. Du mardi au samedi de 10h00 à 20h00, dimanche 14h00-18h00. Vista Alegre Museum, 3830-292, Ílhavo, Portugal. Tel.: +351 234 320 628. vistaalegre.com.
Manger : Restaurant Marisqueira Costa Nova, Avenida José Estevão 75, 3830-453 Costa Nova, Ílhavo, Portugal. Restaurant Bela Ria, Estrada Da Mota 3830-142 Gafanha de Aquem, Ílhavo, Portugal. Tél. : +351 939 487 035.

Chapelle de Notre-Dame de la Santé

Procession religieuse à Costa Nova

Ex-voto dans la chapelle de Notre-Dame de la Santé

L’extérieur de la chapelle de Notre-Dame de la Santé

L’orchestre de Costa Nova

Les maison de Costa Nova

Les maison à rayures de Costa Nova

Moliceiros décorés sur un canal d’Aveiro