Amateur de bonne viande ? Légèrement flexitarien sur les bords ? Ce restaurant est l’adresse idéale. Pour retrouver le goût authentique de la viande argentine et d’une cuisine pleine de fraîcheur et de différentes influences, le tout en dégustant, avec modération, l’un des nombreux Malbec de la carte.

LA ESTANCIA, UN STEAKHOUSE ARGENTIN TRENDY

Idéalement situé à deux pas du quartier Saint-Michel, La Estancia est situé en bord de Seine, Quai des Grands Augustin. Les pieds presque dans l’eau et une vue sympathique. L’intérieur du restaurant est plutôt cosy. La décoration, simple et agréable à regarder. Des murs de brique repeints dans un bleu roi profond ou blanc cassé s’accordent parfaitement avec un joli parquet d’un marron chocolat à croquer. Des miroirs sont accrochés dans la pièce principale, qui compte une quarantaine de places. Une astuce déco qui donne des dimensions décuplées à une pièce. Les chaises, en simili cuir marron ou beige foncé, sont d’un confort idéal. Bien calés pour bien manger. Sur l’un des murs, une tête de vache stylisée et le nom du restaurant en format XXL. Pour plus d’intimité, deux petites salles au fond du restaurant. L’une avec 8 couverts et l’autre une vingtaine de couverts. Sur les murs, d’imposantes photos en noir et blanc de la Patagonie. Au sol, le tapis en peau de bête. Un must-have que tout bon voyageur ayant séjourné en Argentine devrait ramener dans ses bagages ! La terrasse, dont le toit est rétractable, affiche quant à elle 12 places.


L’idée d’un Steakhouse Argentin trendy germe depuis longtemps dans l’esprit de Nicolas A. Hesse. À 33 ans, ce jeune entrepreneur et désormais restaurateur exerçait plutôt ses talents dans l’organisation d’événements et de salons d’envergure. Fin 2020, son idée se concrétise mais quelques mois plus tard, la pandémie vient rebattre les cartes. Des mois de fermeture et de confinement… Mais une volonté restée intacte au fils du temps. Et finalement une ouverture officielle en mars 2022. L’Argentine, Nicolas la connaît bien pour y avoir vécu et travaillé. Pays qu’il aime et qui lui a permis d’être au plus près des producteurs de viande. Celles servies dans son restaurant sont sélectionnées avec soin parmi plusieurs éleveurs. Les viandes à os, compte tenu de la réglementation qui interdit leur importation, sont sélectionnées en France.

DES VIANDES D’UNE TENDRETÉ INCROYABLE

Côté assiette donc, pas d’inquiétude ! Les proportions ne sont pas celles servies avec excès en Argentine, mais réellement très généreuses. Quoique… Certaines spécialités sont presque pantagruéliques. Par exemple cette Costillar de Ternera (dans le texte en espagnol !), une côte de veau dans sa marinade maison, rôtie au four puis saisie sur le gril dans un format impressionnant. La Buena Tagliata (Eh non ce ne sont pas des pâtes) est sublime ! Cette pièce de bœuf coupée en lamelle et marinée dans une sauce au poivre frais, à la roquette, au parmesan et tomates cerise est juste parfaite. D’une tendreté incroyable, elle fond presque dans la bouche. Et pourrait réconcilier un végan avec la viande… A déguster en solo, en duo, en trio ou en quatuor selon le morceau, il y en a pour tous les goûts : Bife de Lomo, Solomillo, Corazon de Cuadril, Cordero Patagonico, Picanha, Asado Mixto. Pour accompagner, des frites maison ou des légumes de saison. Pour chaque plat, ce petit twist qui donne la touche d’exotisme latino-américain.

En entrée, le choix est vaste et issus d’influences latino-américaines ou italiennes entre les empanadas de bœuf, le guacamole, la Provoletta, le ceviche de poisson du jour ou les tomates mozza Campagna. Sur la carte, des spécialités Italiennes viennent rappeler les origines lointaines d’une bonne partie de la population Argentine (presque la moitié). L’immigration Italienne en Argentine a en effet débuté 1857 jusqu’en 1940. Pas d’étonnement alors de trouver dans la cuisine Argentine de La Estancia, des plats ou des ingrédients typiquement Italiens comme l’escalope Milanesa Portena, le parmesan, les penne all’arrabiata, les linguines à la truffe d’été ou le melon bresaola. En dessert, l’incontournable duche de leche vient sublimer un cheese cake aux spéculos ou un flan Argentin « Casero ». Les aficionados du genre opteront pour le Tres Leches, une véritable institution en Argentine. Sucré et imbibé à souhait. Dans sa composition, du lait concentré sucré et non sucré, de la crème fraîche ou du lait entier. Léger, quoi ! La cave affiche de nombreux Malbec Argentins mono-cépages ou issus d’assemblage à déguster au verre ou en bouteille.

LA ESTANCIA, LES INFORMATIONS PRATIQUES

La Estancia, 27–29 Quai des Grands Augustins. 75006 Paris. Tél.: 0143296712. www.laestancia.fr. Horaires d’ouverture: Du lundi au vendredi : 12h à14h30 et de 19h à 00h. Samedi et dimanche de12h à 00h. Entrée de 8€ à 18€. Plat à parti de 20€. Dessert à partir de 11€. Vin au verre à partir de et en bouteille à partir de 6€. En plus de la carte, 2 Formules déjeuner (Entrée-plat ou plat-dessert) à découvrir exclusivement le midi en semaine : Formule viande d’Argentine du jour : 24€. Formule plat du jour : 19€.