Web Analytics

Sébastien Bras, chef du Suquet à Laguiole, a décidé de vous faire sortir de votre zone de confort en cuisine. Une série de condiments sucrés ou salés viennent réveiller même les plats les plus fades.

Vos plats sont tristounets ? Vous tournez en rond avec les mêmes recettes qui reviennent constamment comme un leitmotiv… Et si vous mettiez un peu de Pep’s dans vos inconditionnels même les plus classiques et basiques. Sébastien bras, qu’on ne présente plus (si, si rappelez-vous, c’est le chef triplement étoilé qui a demandé en début d’année qu’on lui retire sa troisième étoile, autant dire un coup de tonnerre dans le monde bien cadré et sans anicroche du guide Michelin), va vous aider à mettre un peu de Niac dans votre assiette. Confitures, sirops, poudres… Il a crée une série de condiments – comme autant de secrets de cuisine qu’il lui plait de partager – qui s’ajoutent avec légèreté et doigté dans les plats comme une petite touche de folie. Histoire d’égayer un peu les saveurs et de leur donner une touche inédite. Pour épicer un pigeon, une pintade ou un bœuf d’Aubrac saisi juste ce qu’il faut, Sébastien Bras propose Niac 1.2 un mélange de zeste d’orange, de genièvre et de poivre. Et si à première vue l’association semble des plus étranges, l’effet est surprenant et délicieux. Même topo avec les autres Niacs. Pour chacun, un mix d’ingrédients très utilisés en cuisine et d’autres plus inhabituels. Chaque Niac vient chatouiller les papilles, titiller les sens, relever des préparations salées et sucrées qu’elles soient à partir de viande, de poisson, de légumes, de crustacés… Les accords sont réfléchis, parfaits. Le chef lui-même les a mis au point dans sa cuisine durant des mois avant les sortir pour le grand public.

Les Niacs sont disponibles à L’Épicerie du Printemps du Goût, dans la boutique en ligne de Sébastien Bras et celle du restaurant.