La Côte des Bar, partie méridionale de la Champagne, fournit un quart de la production du vin effervescent. C’est sur ce sol argilo-calcaire qu’est née la maison Gremillet, qui fêtera l’année prochaine ses 40 ans d’existence. Une maison familiale tournée vers la qualité et la pérennité.

CHAMPAGNE GREMILLET, UNE HISTOIRE FAMILIALE

Si vous cherchez de belles caves dans la maison de Champagne Gremillet, vous n’en trouverez pas. La famille mise plus sur la qualité du Champagne que sur la beauté de ses apparats et de ses backstages. Ici, les infrastructures sont neuves et modernes, les caves hors-sol. La priorité est dans l’être plutôt que le paraître. La vigne avant tout. Pourtant rien ne prédestinait la famille à faire carrière dans le breuvage pétillant. Rien ou presque. Dans l’arbre généalogique de la famille, un certain Nicolas Noble était déjà vigneron au 19ème siècle. À croire que lorsque l’on est de Balnot sur Laignes, proche des Riceys, le destin est obligatoirement tourné vers les vignes et le fameux vin effervescent. Au cœur de la Côte des Bar, la majeure partie du domaine Gremillet est située sur les Riceys. Plus grosse commune viticole en Champagne, elle peut se targuer également d’être la seule à posséder les trois appellations : Champagne, Coteaux Champenois et Rosé des Riceys. Ce vin était servi sur la table de Louis XIV qui le découvrit grâce aux terrassiers et aux tailleurs de pierres originaires des Riceys participant à la construction du château de Versailles. En 1975, l’histoire de la maison Gremillet est amorcée par l’achat par Lulu (la grand-mère) de premières parcelles de vigne AOC. Sur ce sol argilo-calcaire kimmeridgien, le même que celui de la Bourgogne voisine, le pinot noir domine. Le reste de l’encépagement se compose de chardonnay et d’un peu de pinot meunier. En 1978, Lulu cède 30 ares à son fils Jean-Michel, alors employé à l’EDF. La maison Gremillet est née  ! Petit à petit il délaisse son premier métier en faveur de la vigne avec dans l’idée de construire quelque chose de durable pour ses enfants. Il achète d’autres vignes au gré des opportunités pour étendre son domaine à 1 hectare. Aujourd’hui les terres Gremillet avoisinent 40 hectares. Une croissance exponentielle rare en Champagne.

UN OUTIL DE PRODUCTION MODERNE ET PERFORMANT

En 1984, Jean-Michel Gremillet achète ses premiers pressoirs hydrauliques pour produire quelques bouteilles lui-même. Dès 1990, quelques étapes comme le remuage et le dégorgement sont intégrés au domaine. Mais durant 20 ans, la majeure partie du raisin est sous-traitée. En 2003 et 2004, les arrivées respectives de Jean-Christophe Gremillet (le fils de Jean-Michel) et de Jean-Pierre Rodolphe Lédé, œnologue, vont changer la donne. L’ensemble des processus de vinification, que la maison ne maîtrisait pas en totalité, est intégré en interne. Pressurage, tirage et élevage se feront désormais à la maison. L’autonomie est totale. L’outil de production devient la priorité numéro deux pour l’équipe familiale. Les installations se modernisent et se font plus performantes. Les investissements se font là où ils sont nécessaires. Aujourd’hui l’accent est mis sur la construction de la marque Gremillet. Un travail de longue haleine se faisant notamment grâce aux relations presse, fait relativement nouveau dans la maison, mais aussi à un repositionnement de la marque et une refonte des habillages. La famille Gremillet est consciente qu’elle n’est pas implantée depuis 300 ans dans l’histoire du vin champenois. Elle sait que la notoriété viendra à la force du poignet. Conquérante, audacieuse, ambitieuse, pragmatique, le goût du challenge ne l’arrête pas. Le Champagne Gremillet ne s’embarrasse pas de fioritures. Il a tout à gagner en étant de la meilleure qualité qui soit.

Anne Gremillet s’occupe de la partie marketing et communication de la marque de champagne.

TROIS SEGMENTS DE GAMME ET UN POSITIONNEMENT CLAIR ET PRÉCIS

La maison Gremillet possède trois segments de gamme. Lors du repositionnement de la marque, les noms ont été simplifiés. Grande réserve, cuvée des dames… les anciens noms aussi imaginés pouvaient-ils être n’indiquaient en rien ce que contenait la bouteille. Des noms comme blanc de blancs ou blanc de noirs vont directement à l’essentiel pour le consommateur ayant de petites connaissances en Champagne. La première gamme, les« Classiques », que l’on pourrait appeler « entrée de gamme », est constituée de 3 champagnes d’assemblage : un brut, un demi-sec et un rosé élaboré avec 70% de Chardonnay et 30% de pinot noir. Repérables grâce à leurs étiquettes noires, ce sont des vins faciles à boire notamment à l’apéritif. Ils constituent une bonne entrée en matière dans l’univers du champagne pour ceux qui ne connaissent pas suffisamment cette boisson.
Les « milieux de gamme » ou « Purs » sont soit des monocépages soit des « zéro dosage ». Le blanc de blancs est un 100% Chardonnay tandis que le blanc de noirs un 100% pinot noir. Le zéro dosage quant à lui est un mixte à 50% des deux cépages. Un dernier champagne vient compléter cette gamme : le rosé vrai. Issue de la méthode champenoise, c’est un rosé de saignée qui s’obtient par macération. Les grappes de raisin noir entières macèrent plusieurs jours dans leur cuve. Le jus se colore et le processus est stoppé lorsque le chef de cave estime que la bonne couleur est obtenue. Plus rare, il est aussi plus expressif que le rosé d’assemblage, plus subtil mais aussi plus commun. Les « haut de gamme » ou « Uniques » sont des millésimés ou des cuvées spéciales. Le champagne Evidence, un blanc de blancs, est élevé en fût de chêne, donc unique par sa fabrication. Gremillet produit également du rosé des Riceys, du coteau champenois, du ratafia champenois et du marc de Champagne.
Peu connue en France, la maison Gremillet a d’abord été une marque forte sur l’export. Consulats et ambassades françaises à l’étranger lui ont rapidement fait confiance. Les lancements de la fusée Ariane en Guyane s’arrosent au Gremillet. Aujourd’hui, sur les 500000 bouteilles produites, 60% le sont directement à l’export. Pour rendre hommage à cet export, la maison a crée un arboretum comportant 82 conifères qui symbolisent les 82 pays dans lesquels le champagne Gremillet est implanté. Frédéric Mistral disait « Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut ». Forte de cette citation, la maison Gremillet a créé ce lieu comme un message de pérennité pour l’avenir et tout un symbole…