L’Armagnac est mis à vieillir en fûts de chêne. Il va acquérir une jolie couleur au fils du temps.

L’Armagnac est mis à vieillir en fûts de chêne. Il va acquérir une jolie couleur au fils du temps.

On ne pourrait pas parler de la gastronomie des Landes sans aborder les différents alcools produits dans le département. Parmi eux l’Armagnac, le Floc de Gascogne mais aussi moins connus les vins de Tursan.

L’ARMAGNAC, LE MÊME SAVOIR-FAIRE DEPUIS DES SIÈCLES

L’Armagnac a une histoire vieille de 700 ans. C’est la plus ancienne eau-de-vie française qui déjà en 1461 était un produit courant sur le marché de Saint Sever. L’Armagnac est doté d’un label AOC qui détermine sa carte d’identité. D’abord son terroir, ou plutôt ses terroirs puisque l’Armagnac est produit en Bas-Armagnac, en Armagnac-Ténazère et en Haut-Armagnac. Chacun de ses terroirs lui donnent une saveur particulière. Ainsi le Bas-Armagnac produira un Armagnac plutôt délicat et fruité. En Armagnac-Ténazère, la saveur est au contraire plus corsée. Aujourd’hui l’Armagnac est issu de dix cépages différents dont l’Ugni-blanc, la Folle Blanche ou le Colombard, pour ne citer qu’eux. L’Armagnac résulte d’un processus de maturation assez long. D’abord, les vins sont vinifiés. Soufrage et chaptalisation sont interdits. Puis intervient, durant les mois de l’hiver, la distillation avec l’alambic armagnacais (breveté en1818) dont l’une des spécifications est d’être utilisé en simple chauffe et de fonctionner en circuit continu et non pas en double-chauffe comme les alambics traditionnels (ou à repasse). Ce seul passage permet à l’Armagnac d’enrichir et de conserver tous ses arômes initiaux.

Au départ l'Armagnac est blanc. Il va se colorer peu à peu...

Au départ l’Armagnac est blanc. Il va se colorer peu à peu…

UN LONG VIEILLISSEMENT EN FÛTS DE CHÊNE

L’Armagnac est ensuite mis à vieillir en fûts de chêne appelés “pièces” de 400 à 420 litres puis transféré dans des fûts plus anciens. L’alcool de cet Armagnac va s’évaporer peu à peu. C’est la part des anges… Ensuite, le maître de chai procède à des coupes, qui avec l’évaporation naturelle, permettent d’amener le taux d’alcool à 40% au lieu de 52 à 72 degrés initialement. Mais quelques Armagnac millésimés ou hors d’âge sont vendus avec leur degré naturel d’alcool… C’est le cas du Château de Ravignan. François de Ravignan, le maître des lieux, produit un Armagnac qui peut aller jusqu’à 52 degrés car il n’utilise pas la méthode de coupage de l’eau de vie initiale. Le vieillissement se fait dans 350 foudres de 450 litres chacun. Parfois, Jean-Bernard le maître de chai, aère l’Armagnac en le mettant à couler. Cette manipulation est assez rare car l’Armagnac s’évaporant déjà de façon naturelle, on évite d’y toucher… La maison Ravignan produit 4000 bouteilles par an et uniquement des millésimés, à déguster avec modération mais toujours beaucoup de plaisir. François de Ravignan fabrique également du Floc de Gascogne et des framboises (produites dans les Landes) à l’Armagnac.

Le Floc de Gascogne est fabriqué à partir d’Armagnac.

LE FLOC DE GASCOGNE, LE SPIRITUEUX FILS D’ARMAGNAC

Autre boisson des Landes que l’on peut trouver entre autre au Château de Ravignan, le Floc de Gascogne. Elaboré avec deux tiers de jus de raisin frais et un tiers de jeune Armagnac, sa zone de production est similaire à celle de l’Armagnac. Ses terroirs s’étendent en effet sur le Bas-Armagnac, l’Armagnac-Ténazère et le Haut-Armagnac depuis le XVIème siècle mais ce n’est réellement qu’en 1976 que le terme de Floc de Gascogne a été pour la première fois utilisée. On employait autrefois le nom de “Pineau d’Armagnac” mais les Charentais, très en avance sur la protection juridique de leurs produits du terroir, demandèrent l’exclusivité de l’appellation Pineau. Le nom devint alors “Lou Floc de Nouste” puis Floc de Gascogne qui signifie fleur en occitan. De même, l’AOC n’a été obtenu qu’en 1990. Il existe 15 cépages utilisés pour la fabrication du Floc blanc et du Floc rosé.

Le Tursan est un AOC issu de vins d’assemblage.

Le Tursan est un AOC issu de vins d’assemblage.

LES VINS DE TURSAN, L’ALCHIMIE PARFAITE DE L’ASSEMBLAGE

Moins connus, les vins de Tursan méritent cependant le détour. La cave des vignerons landais Tursan Chalosse existe depuis 1958. À l’origine, il y avait trois caves qui ont par la suite fusionné. Le Tursan est un AOC issu de vins d’assemblage. Parmi les cépages qui permettent l’élaboration de ces vins, le Cabernet France, le Tannat, le Cabernet Sauvignon, le Fer Servadou pour les rouges et rosés et principalement le Baroque (30% des vins), le Gros Manseng et le Sauvignon blanc pour les blancs. Tursan propose aussi des monocépages mais en IGP. Les vins de Tursan sont des vins à déguster plutôt jeunes et frais, des vins de bouche fruités, même si la tendance de la cave est à produire des vins de garde. Des millésimés et même des Châteaux sont proposés pour les amateurs qui aiment faire vieillir leurs vins. Les vins de Tursan sont distribués principalement dans le Sud-Ouest, la Bretagne et la région parisienne.

LES ADRESSES

• Domaine de Ravignan, 40190 Perquie. Tél. : 05 58 45 33 07 et 05 58 45 26 44. Email : ravignan@wanadoo.fr. www.armagnac-ravignan.com. Le Château de Ravignan, de style Louis XIII, se visite d’avril à octobre sur rendez-vous au 06 24 58 42 59.
• Syndicat de défense et de contrôle des vins de Tursan, Place de l’Hôtel de Ville, 40320 Geaune. Tél. : 05 58 44 51 25. Email : info@tursan.fr. www.tursan.fr.
• Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac, 11 place de la Liberté, 32800 Eauze. www.armagnac.fr. 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Copyright des photos : Maeva Destombes

Le Château de Ravignan, de style Louis XIII, est entouré d’un très joli parc où il est agréable de se promener.

Le Château de Ravignan, de style Louis XIII, se visite d’avril à octobre.

À gauche, Jean-Bernard le maître de chai. À droite, François de Ravignan, producteur d’Armagnac.

Au départ l’Armagnac est blanc. Il va se colorer peu à peu…

La maison Ravignan produit 4000 bouteilles par an et uniquement des millésimés.

Le Floc de Gascogne est fabriqué à partir d’Armagnac.

L’Armagnac est mis à vieillir en fûts de chêne. Il va acquérir une jolie couleur au fils du temps.

François de Ravignan fabrique également du Floc de Gascogne et des framboises (produites dans les Landes) à l’Armagnac.

Le Tursan est un AOC issu de vins d’assemblage.

Des millésimés et même des Châteaux sont proposés pour les amateurs qui aiment faire vieillir leurs vins.

À droite Jérôme Carré, responsable communication de la coopérative.