Fromages, viande des grisons, Rösti, chocolats pour les plus connus… La Suisse est dotée d’une culture culinaire riche et impressionnante grâce à ses 26 cantons. Quels sont les accords mets et vins parfaits ?

En fonction des ressources disponibles et des pays frontaliers, chaque région a fini par développer ses propres spécialités. On retrouve cependant une composante rustique à travers le pain, le fromage et la viande séchée. Doté de plus de 200 cépages, le pays est également un grand producteur de vin… qui exporte très peu, au grand dam des transfrontaliers. Pinot noir, Chablais, Merlot Bianco et Rosso, les grands classiques sont réinterprétés, la qualité étant privilégiée. La meilleure façon de déguster un vin de Suisse reste de l’accompagner des différentes spécialités culinaires helvétiques.

LE FROMAGE MET LES BLANCS À L’HONNEUR

Qu’il s’agisse de raclette ou de fondue, le fromage se déguste en plat principal en Suisse. Généralement accompagné de pommes de terre, de pain et de viande, chaque canton se démarque en mettant son fromage à l’honneur. On retrouve ainsi de la fondue Vaudoise composée à 100% de gruyère, de l’Appenzelloise faite uniquement d’Appenzeller ou de la Valaisanne. Ces plats, généralement lourds et consistants, se marient à merveille avec des vins blancs légers, fruités et rafraîchissants. Laissez-vous tenter par l’Abymes, le Chapareillan, l’Apremont ou la Roussette-de-Savoie. Si vous tenez absolument au rouge, vous devrez sortir des spécialités romanes et choisir un Beaujolais intense aux arômes de fruits rouges comme le Brouilly.

LA VIANDE DES GRISONS POUR LES AMOUREUX DES MÉLANGES

La Viande des Grisons est un délice d’arômes, facile à intégrer dans de nombreux plats. Vous pouvez servir cette viande de salaison séchée à l’air en apéritif ou en plat principal. Si vous vous décidez à la servir en entrée, accompagnez-la d’un Pinot blanc, vin fruité et épicé qui se marie à merveille avec la charcuterie et les viandes séchées. Pour des plats plus sérieux, privilégiez le rouge. Une recette express serait de déguster la Viande des Grisons avec un œuf cocotte, des tomates séchées, de la crème et du parmesan. Dans ce cas-là, privilégiez du Zinfandel ou du Merlot suisse.

LE RÖSTI RAVIRA LES AMATEURS DE VINS PLUS ETOFFES

Même si chaque canton a sa propre recette de Rösti, la base reste la même partout : une galette de pommes de terre croustillantes et dorée à la poêle. Le Rösti fait le bonheur des petits et des grands et accompagnent idéalement des plats en sauce. Comment ne pas évoquer l’émincé zurichois, plat composé de veau et de champignons avec une sauce à la crème fondante ? Si l’eau vous vient à la bouche, préparez-en dès ce soir et mariez-le à un vin blanc de Savoie comme le Chigny ou le Bergeron. Son goût brut ressortira cependant mieux avec un vin rouge. Pourquoi ne pas tenter un Merlot bien corsé comme celui du Domaine des Abeilles d’Or ou un vin espagnol pour changer, un Tempranillo bien étoffé !

EN BONUS : LE MARIAGE DU VIN ET DU CHOCOLAT

Et pour les amoureux du chocolat ? Sachez que le vin rouge accompagne la complexité du chocolat sans l’éclipser, tout dépend de la teneur en cacao du carré que vous dégustez. La boutique en ligne suisse de vins Mondovino nous conseille à ce propos de préférer les chocolats fourrés aux différents parfums, qui se marieront plus facilement avec un vin aux même arômes. Pour des chocolats plus amers, on privilégiera des vins doux à l’acidité agréable comme le Valais ou, pour les plus expérimentés, l’Éo Vin de Pay Suisse.

Copyright des photos : Dragan Grkic